Faire du skate à Kaboul ?

They come for skateboarding, they stay for education

Petit coup de projecteur aujourd’hui sur un très joli projet : Skateistan.

40% des bénéficiaires du programme Skateistan sont des filles

40% des bénéficiaires du programme Skateistan sont des filles

Skateistan, c’est le travail d’une ONG à Kaboul, qui s’est donné pour mission de favoriser l’accès à l’éducation pour les enfants de Kaboul, en Afghanistan, et tout particulièrement les petites filles et les « enfants-travailleurs », grâce aux valeurs du skate.

On imagine facilement la genèse d’un tel projet. Un gars d’une ONG débarque à Kaboul, comme il skate il est venu avec quelques planches. Et comme il n’y a pas beaucoup de skaters à Kaboul, il intrigue et pleins de gens lui demande comment ça fonctionne et s’il peut apprendre. Vu que c’est un mec sympa, il explique tout bien et se dit … « hum, pourquoi ne pas aller plus loin ? »

Quelques dessins des enfants affichés dans le hall du hangar Skateistan

Quelques dessins des enfants affichés dans le hall du hangar Skateistan

Ensuite il créée une école de skate, la première en Afghanistan et tout s’accélère et la petite idée folle sur roulette de Oliver Percovich commence à devenir un vrai projet ambitieux, solide et structurant pour les participants.

Voici les valeurs que le skate peut transmettre selon l’ONG skateistan  :

– apprentissage progressif

– égalité

– respect

– confiance en soi

– méritocratie

– créativité

– sens pratique

etc.

Skateistan accepte les dons. Vous pouvez les soutenir par ici.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s